Hyperactivité (TDAH) : nos réponses


La plupart des parents d’enfants présentant un trouble de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité viennent nous consulter après un véritable parcours du combattant qui dure parfois depuis de nombreuses années, et expriment une véritable exigence de résultats.

Notre expérience nous a montré combien ce problème est complexe et lourd à porter pour toute la famille. Rappelons les principaux symptômes d’une hyperactivité : difficultés de concentration, distraction excessive, capacité d'écoute limitée, agitation avec besoin de mouvements pour réfléchir, anxiété, nervosité, impulsivité exagérée, difficultés dans l’organisation du travail scolaire et dans certaines tâches du quotidien, problèmes relationnels, difficulté à écrire accompagnée parfois de problèmes de coordination, problèmes d’endormissement et de réveil, manque d'énergie, hypersensibilité etc.

Résultats obtenus


Dans le cadre de notre approche, les résultats obtenus s’inscrivent dans le concret : meilleures notes à l’école, équilibre retrouvé entre trop de nervosité et pas assez d’énergie, image de soi-même rehaussée, meilleure faculté de concentration, amélioration de la communication avec les professeurs, intégration familiale plus harmonieuse, etc.

Un exemple : Rémi (nom d’emprunt), 12 ans, arrive en consultation avec un diagnostic d'hyperactivité. Sa mère m'explique les difficultés de l’enfant avec un professeur qui lui reproche d’être inattentif. Bien entendu, les notes s’en ressentent, et au fil des semaines, l’enfant stresse de plus en plus, chaque cours avec son professeur devenant un calvaire. Après quelques semaines de coaching adapté, l’enfant décide de lui-même d’aller rencontrer son professeur et lui explique ses difficultés à se concentrer, mais ajoute que les cours le motivent et qu’il veut réussir à obtenir de meilleurs notes. À partir de cette démarche, une atmosphère plus harmonieuse et propice au travail commence à s’établir autour de l’enfant. Très rapidement, d’excellents résultats scolaires, non seulement dans cette matière, mais également dans d’autres domaines, sont au rendez-vous grâce à la confiance retrouvée de l’enfant dans sa capacité de communication, à une meilleurs image de lui-même et des progrès notables au niveau de l’attention.

Nos méthodes


En ce qui concerne la concentration, par exemple, j’ai mis au point un procédé qui consiste à stimuler l’attention de l’enfant avec des exercices simples et très courts afin d’éviter toute lassitude. J’utilise aussi l’effet de surprise et ainsi il découvre avec stupéfaction et plaisir que pour un temps court mais mesurable son esprit se calme, ses pensées stressantes se raréfient et il se sent plus détendu.

En reproduisant cet entraînement de différentes manières au cours des séances, en faisant appel aux images, aux sons, aux sensations, et grâce à de petits exercices que l’enfant s’engage à faire au quotidien, ces moments agréables deviennent de plus en plus fréquents et finissent par créer un ancrage dans une nouvelle manière de fonctionner, plus appropriée et plus efficace.

À propos des devoirs à la maison, je remarque que la difficulté est souvent due à un manque d’organisation dans un environnement qui n’est pas toujours adapté à l’enfant. Ici, mon expérience de praticien en PNL et de coach me permet, en questionnant l’enfant, de mettre au point avec lui une stratégie qui lui est propre et qui tient compte de ses besoins réels. Alors, le travail devient prioritaire et le jeu une récompense, non pas parce qu’on lui demande de fournir un effort, ce qui pourrait crée encore plus de résistance, mais plutôt parce qu’il découvre de lui-même que c’est dans son intérêt.

Pour ce qui est des questions relationnelles, grâce à de techniques de communication que j’explique pendant les séances de coaching, l’enfant trouve plus naturel de s’exprimer et aussi d’écouter, ce qui a un impact très positif sur les rapports avec les autres.

Concernant le sommeil, le respect d’un certain rythme de vie que nous déterminons avec l’enfant et les parents, ainsi que des horaires respectés ont dans la plupart des cas une incidence évidente sur l’endormissement.

Pour conclure, comme toute autre difficulté rencontrée par l’enfant lors de son développement, l’hyperactivité constitue un problème, mais aussi une chance, dans la mesure où elle pousse l’individu à se connaître, à se remettre en cause, à chercher un nouvel équilibre. Déclencher, favoriser et accompagner jusqu’au bout ce retour à l’équilibre constitue le cœur de notre philosophie et de notre savoir-faire. Cette démarche suppose la synergie de connaissances qui ont fait leurs preuves dans les domaines de la nutrition et du coaching, techniques que nous adaptons au cas de chaque enfant. Ensemble, parents et enfants retrouvent leur « fil rouge » et la vie peut reprendre son cours sous un jour plus serein.


Philippe Dossios Directeur de l’Institut et intervenant pour le Coaching